Latest Posts

Jamais sans ma FitBit

Depuis qu’on me l’a offerte au mois d’août, je ne la quitte plus, elle est tous les jours accrochée à ma taille, et la plupart des nuits elle dort à mon poignet. Je la consulte plusieurs fois par jour, parfois elle me donne le sourire et d’autres fois elle me désespère complètement. Elle est connectée à mon téléphone et me donne des statistiques sur mon activité (ou mon inactivité, c’est selon !)…

fitbit one

Elle, c’est ma FitBit One, un petit coach électronique tout simple mais qui permet de garder un oeil sur notre activité : “Est-ce que je me bouge suffisamment le popotin ou est-ce que je suis en mode limace ?” Pour nous guider, la FitBit One (ou n’importe quel autre coach électronique, ce n’est pas ce qui manque !) compte simplement nos pas journaliers.

L’OMS recommande de faire 10000 pas par jour pour se maintenir en forme. Et comme on ne peut pas compter nos pas nous-mêmes (n’est pas Rain Man qui veut), un podomètre est vraiment indispensable. 10000 pas par jour, ça peut sembler énorme mais finalement c’est faisable assez facilement, à condition de changer un peu ses habitudes : Allez faire vos petites courses dans votre quartier, arrêtez-vous un arrêt de bus ou de métro avant votre destination, allez faire un petit tour au lieu de regarder la télé ou votre profil Facebook pendant votre pause de midi (évitez quand même d’aller faire du shopping sinon vos 10000 pas vont vite vous ruiner ! )… Les occasions sont nombreuses de rester en mouvement !

Pourquoi j’ai voulu un coach électronique ? Simplement pour me remettre en forme après la grossesse, et raffermir un peu mes cuissots en berne. Depuis que je l’aie, je fais tous mes petits trajets à pied (en poussant le landau en plus, ou en portant bébé dans une écharpe, ça rajoute un peu de piment) : aller chercher mes colis à la Poste, aller chez la sage-femme, le médecin, ou à la pharmacie. Parfois je vais faire les courses à pieds dans mon petit supermarché (l’aller-retour me fait gagner 2000 pas, sans compter les allées-venues dans les rayons une fois sur place) et je fais souvent des petits détours pour grappiller des pas. Chaque effort compte, et à la fin de la journée, quand j’atteins 10000 pas, c’est une vraie victoire ! Ce n’est pas tous les jours j’avoue, mais je sais que sans la FitBit, je ferais beaucoup moins d’exercice. Elle m’a à l’oeil, donc je me bouge le derrière le plus possible.

Bon, la FitBit ne fait pas que compter les pas, sinon un simple podomètre pourrait faire l’affaire, me direz-vous ! Tenez-vous bien, elle en a dans le ventre : Elle compte le nombre d’étages que l’ont gravit chaque jour, estime les calories que l’on brûle (pour moi ce n’est pas une fonction très utile, ça l’est peut-être plus pour les personnes qui comptent les calories qu’elles mangent dans le cadre d’un régime amincissant…), nous dit quelle distance on a parcouru, nous indique le nombre de minutes actives dans la journée (les recommandations sont d’au moins 30 minutes par jour) et elle peut également suivre la qualité de notre sommeil, à l’aide d’un bracelet que l’on porte la nuit (phases de sommeil profond, agité, phases de réveil et temps d’endormissement). Ah, et j’oubliais : Si vous sortez en balade ou pour une séance de running et que vous emmenez votre téléphone avec vous, votre coach peut vous retracer le parcours sur une carte, j’aime beaucoup cette fonctionnalité. En gros : Petite, mais costaud !!!

FitBitPour fonctionner, vous devez installer une application sur votre smartphone, qui vous permet d’enregistrer vos exploits, de définir vos objectifs (objectif de poids par exemple), et d’accéder à (encore ! ) d’autres fonctionnalités, comme par exemple votre suivi alimentaire ou suivi de la quantité d’eau que vous buvez (pour moi c’est trop contraignant, je ne m’en sers pas). Mais aussi, et c’est là que ça devient fun : d’être en contact (ou en compétition, gniark-gniark ! ) avec vos amis qui possèdent également une FitBit ! Vous pouvez voir leurs pas sur la semaine et vous comparer à eux, les féliciter, les narguer ou leur lancer des défis ! Cette fonctionnalité permet de se motiver encore plus, et c’est pour ça que j’ai choisi une FitBit plutôt qu’une autre marque : ma soeur et mon beau-frère en ont aussi. Par contre ils sont super sportifs, donc je suis toujours à la traîne, genre deux fois moins de pas qu’eux… Mais l’important est de participer ! Par contre en étages gravis je les bats à plate couture (en ayant des escaliers à la maison et un bébé ça aide) Et enfin, un autre aspect que j’adore : On gagne des badges quand on atteint certains objectifs (badges de pas et d’étages quotidiens, de distance parcourue au total, de pas et d’étages cumulés, de perte de poids…Et plein d’autres encore j’imagine). Et comme on peut consulter les badges de nos amis, là aussi on booste notre motivation !

Je ne fais pas de la pub pour Fitbit, je vous donne mon avis concernant ce coach électronique et mon utilisation. Il y a beaucoup d’autres marques, notamment Jawbone et sa Up3, qui est un bracelet plutôt élégant et féminin. Ou la Withings qui ressemble à une montre… Et bien d’autres. Comparez les fonctionnalités et le design, vous trouverez certainement celui qui vous conviendra le mieux ! Comme je vous l’ai dit, moi j’ai choisi FitBit surtout pour pouvoir me “comparer” à ma soeur et mon beau-frère (il y a également la possibilité de faire partie de groupes, par ville, âge ou autre, afin de ne pas se sentir seul si on ne connait personne qui a un coach de notre marque). Tout ça pour vous dire que je pense que c’est une très bonne idée de cadeau à demander au Père-Noël ! Comme ça vous pourrez démarrer l’année 2016 avec de bonnes résolutions !

Et vous, est-ce que vous avez un coach électronique ? Le trouvez-vous utile ? Est-ce que ça a changé votre façon de bouger ? Si vous n’en avez pas, est-ce que vous en avez envie ?